Vous êtes ici : Accueil > Services > Service de Bioénergétique, Bio ... > Laboratoire des protéines et des systèmes membranaires

Laboratoire


LPSM

Laboratoire des protéines et des systèmes membranaires

Publié le 26 mars 2015
Le LPSM étudie les protéines et systèmes membranaires, du niveau moléculaire au niveau cellulaire, par des techniques biochimiques et biophysiques. Les recherches couvrent la structure, le mécanisme et la régulation des protéines associées aux membranes, le rôle des lipides et de l’environnement membranaire, et les applications thérapeutiques possibles (inhibiteurs, diagnostic, dysfonctionnements).

Responsable
Francis Haraux
francis.haraux@cea.fr

Moyens Humains
Andrianaivomananjaona Tiona, chercheuse, Lifesearch SAS
Azouaoui Hassina, étudiante en thèse
Barbot Thomas, étudiant en thèse
Beswick Véronica, maître de conférences
Champeil Philippe, chercheur INSERM
Garrigos Manuel, chercheur INSERM
Haraux Francis, chercheur CNRS
Jamin Nadège, chercheuse CEA
Jaxel Christine, chercheuse CNRS
Le Maire Marc, professeur (Université Paris-Sud)
Lemaire Claire, chercheuse CNRS
Lenoir Guillaume, maître de conférences (Université Paris-Sud)
Montigny Cédric, ingénieur CNRS
Orlowski Stéphane, chercheur CEA
Perrot Nahuel, étudiant en thèse
Roux Michel, chercheur CNRS
Vázquez-Ibar José-Luis, chercheur CNRS

 

Le Laboratoire des Protéines et Systèmes Membranaires (LPSM) rassemble des chercheurs, ingénieurs, techniciens et étudiants travaillant sur différents aspects des membranes et des protéines membranaires, dont les processus de transport, la signalisation cellulaire et la bioénergétique. Plusieurs projets (ATPase-Ca2+, ATP synthase et autres complexes mitochondriaux, translocateurs de lipides ou « flippases ») visent à élucider le détail des mécanismes enzymatiques par des études structure/fonction ainsi qu'à analyser leurs régulations. D'autres projets (MRP1, flippases, cavéolines, annexines) traitent au niveau moléculaire ou atomique des interactions spécifiques entre les lipides membranaires et les protéines. Pour atteindre ces objectifs, nous développons des approches de biologie moléculaire et de biochimie combinées avec de nombreuses techniques de cinétique enzymatique, de protéomique et de biophysique (fluorimétrie, dichroïsme circulaire, simulations de dynamique moléculaire, RMN, cristallographie). Ces compétences sont aussi à la source de plusieurs projets en collaboration, qui visent par exemple à caractériser d'autres protéines membranaires ou encore à visualiser l'apoptose. Nous possédons l'expertise nécessaire pour produire et purifier toutes les protéines que nous étudions.

Plusieurs ATPases de type P (SERCA1a de mammifère, ATPase-Ca2+ de P. falciparum, la flippase Drs2p de S. cerevisiae) et plusieurs ATPases de résistance multi-drogues (MRP1, P-gp, PfCRT, PfMDR1) sont actuellement étudiées au LPSM, avec le double objectif de décrypter les mécanismes fondamentaux et de développer des drogues contre certaines d'entre elles à des fins thérapeutiques.

Parmi nos recherches sur les propriétés des membranes biologiques, on peut mentionner l'étude de l'asymétrie membranaire. Deux questions principales sont abordées : quel est le mécanisme de transport de la phosphatidylsérine par les flippases, et comment la phosphatidylsérine est-elle reconnue au niveau de l'interface membranaire par des molécules de type annexine ? Ce second aspect a pour but de contribuer au développement de molécules pour l'imagerie de la mort cellulaire et le ciblage des cellules apoptotiques.

Les processus régulateurs sont aussi largement étudiés au LPSM. Nos recherches portent sur l'interaction de plusieurs protéines avec des peptides régulateurs (ATPase-Ca2+ - sarcolipine, Drs2p - Cdc50p, ATP synthase - IF1), ainsi que sur les modifications post-traductionnelles de plusieurs enzymes et de leurs peptides régulateurs.