Vous êtes ici : Accueil > Services > Service de Biologie Intégrativ ... > Laboratoire Transcription et Génomique

Laboratoire


LTG

Laboratoire Transcription et Génomique

Publié le 20 mars 2017
​Le laboratoire Transcription et Génomique étudie les mécanismes moléculaires de la transcription à l'échelle du génome et étudie également le génome d'espèces éteintes.

50px-Flag_of_the_United_Kingdom.pngEnglish Version
Soutourina.jpgResponsable
Julie SOUTOURINA
01 69 08 54 13
Julie.Soutourina@Cea.Fr

Moyens humains

Julie SOUTOURINA, Chercheuse
Michel WERNER, Chercheur
Goldar ARACH, Chercheur
Annick HAREL-BELLAN, Chercheuse Emérite
Bénédicte BARRAULT, Ingénieur de Recherche
Nathalie GIORDANENGO AIACH, Technicienne Supérieure
Cyril DENBY WILKES, Chercheur Postdoctoral
Adrien GEORGES, Chercheur Postdoctoral
Elizaveta NOVIKOVA, Chercheuse Postoctorale
Diyavarshini GOPAUL, Doctorante
Marie-Laure DALET, Etudiante Master 2
En détachement au Musée de l'Homme de Paris (MNHN) :
Jean-Marc ELALOUF, Chercheur
Marie-Claude KERGOAT, Chercheuse

 

Le LTG s'intéresse principalement à deux thématiques :

La Régulation transcriptionnelle des génomes (Julie SOUTOURINA)

Le laboratoire s’intéresse aux mécanismes moléculaires de la régulation transcriptionnelle in vivo à l’échelle du génome chez les eucaryotes.

 Le complexe Médiateur de la transcription, essentiel à la régulation de la transcription par l’ARN polymérase II, est au cœur des nos projets. Nous utilisons la levure Saccharomyces cerevisiae et les cellules humaines comme nos modèles biologiques et les approches de biologie intégrative afin de comprendre le fonctionnement de la régulation transcriptionnelle et la coordination entre la transcription et les processus nucléaires notamment la réparation de l’ADN.

La Paléogénomique (Jean-Marc ELALOUF)

Le laboratoire étudie également le génome d'espèces éteintes à partir d'échantillons archéologiques âgés de plusieurs dizaines de milliers d'années. Des ossements ainsi que des excréments fossilisés sont analysés au moyen des méthodes de séquençage à haut-débit de l'ADN pour caractériser à la fois le génome et l'alimentation de ces espèces. Les études sont réalisées dans plusieurs sites archéologiques majeurs comme la Grotte Chauvet-Pont d'Arc (Ardèche, France) et la Grotte des Trois-frêres (Ariège, France).